Vos dédicaces
Mata Slimane - Des milliers de je t'aime Je te dédie chaque mots de cette chanson à mes sœurs maman mida , maman kamil, maman henry maman channah, maman norma, stam, bas qui sont loin de mes yeux mais près de mon cœur a ma maman. Et surtout à mes filles d'amour leur dire que je les aime plus que tout Narselio Bonjour je souhaite écouter Vanessa da Mata & Ben Harper - Boa Sorte Dedication Bonjour à tous je vous écoute depuis Rennes, ça fait plaisir d'entendre la radio d'ici.

News

Gérald Darmanin accueilli sous les huées à Mayotte

today11 février 2024 4

Arrière-plan
share close

Gérald Darmanin accueilli sous les huées à Mayotte : « On ne veut qu’une chose, des actes et tout de suite, pas demain, pas de blabla »

Après plusieurs semaines de troubles à Mayotte, le ministre de l’Intérieur et la nouvelle ministre déléguée à l’Outre-Mer, sont arrivés à Mamoudzou dimanche matin avec une annonce choc : la fin annoncée du droit du sol. C’est la première fois que ce droit est remis en cause  sur le territoire français.
Gérald Darmanin est arrivé dimanche 11 février en bateau sur Grande-Terre, sous les huées des Mahorais, venus protester contre la dégradation de la situation dans l’archipel, malgré les annonces faites plus tôt dans la matinée, et notamment la fin de droit du sol. « Il ne sera plus possible de devenir français si on n’est pas soi-même enfant de parent français », a déclaré le ministre de l’Intérieur, visant directement l’immigration venue des Comores voisines.
Un drapeau bleu, blanc, rouge à la main, debout face aux nombreux gendarmes mobiles déployés, Marina, conseillère chez Pôle emploi, a du mal à se réjouir. « C’est une avancée, mais pas assez significative pour nous, les Mahorais, parce qu’on souffre. On se fait tuer chez nous, on en a marre. Vous voyez, ils crient : ‘Gazez- nous !, parce qu’on se fait tellement gazer tous les jours que finalement, c’est devenu une habitude. Nos enfants vivent avec ça. La plupart des enfants mahorais aujourd’hui deviennent asthmatiques à cause des gaz. On en a marre ».

« On ne demande pas que le droit du sol, ça fait 30 ans qu’on demande à vivre en paix chez nous, explique un homme. Ça change quoi pour nous ? Les mutilations, les viols, les attaques… On ne veut qu’une chose, des actes et rien que des actes, et immédiats. Tout de suite, pas demain, pas de blabla. Il y en a marre ! » hurle-t-il excédé.

Pour Saïd Kambi, le porte-parole des Forces vives de Mayotte qui paralysent l’île depuis trois semaines, le ministre de l’Intérieur va devoir se montrer convaincant : « Ce que le ministre a dit ce matin, ce n’est que de la communication afin d’endormir les Mahorais. Nous ne sommes pas endormis, nous sommes vigilants. Le ministre parle de la modification de la Constitution. C’est une loi qui sera très difficile à mettre en place parce que, non seulement ils n’ont pas de majorité à l’Assemblée nationale, mais encore faut-il un délai avec la mobilisation de l’ensemble du Parlement. Donc ça sera quasiment impossible de faire un changement constitutionnel avec la majorité qu’il y a aujourd’hui au Parlement ».

Écrit par: Mayottefm

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


ÉCOUTEZ MAYOTTE FM SUR 95.1 MHZ

Sohoa – Chiconi – Sada – Mangajou – Ouongojou – Kahani – Ouoigani – Combani – Tsingoni – Mroalé – Miréréni – Vahibé –  Mtsangamouji – Chémbényoumba – Mliha – Acoua – Mtangadoua – Mtsamboro – Poroani – Mzouazi – Bouéni – Mramadoudou – Majiméouni –  Démbéni –  Cavani Mtsapéré & Sud – Mamoudzou les hauts

Nous contacter
0%